Livraison 3-5 jours ouvrés

17 avril 2020

Comment se protéger du Coronavirus grâce à un masque respiratoire ?

Depuis Décembre 2019, le monde se bat contre le Coronavirus qui est à l’origine de plusieurs centaines de milliers de mort. De nombreuses mesures ont été dictées afin d’éviter la propagation de ce virus.

Parmi toutes ces mesures, une d’entre elle fait polémique : l’utilisation d’un masque respiratoire pour se protéger.

Tout d’abord jugé inutile pour des personnes non malades, on assiste aujourd’hui à un revirement de situation. L’Académie de médecine recommande le port d’un masque « grand public » ou « alternatif » par l’ensemble de la population comme c’est le cas au Luxembourg.

De même lors de son allocution du 13 avril, le président Emmanuel Macron disait à propos des masques de protection que « l’Etat devra permettre à chaque français de se procurer un masque grand public » et que son port pourrait être obligatoires pour certaines professions et dans les transport en commun.

Alors pourquoi ces masques de protection sont-ils utiles ? Comment nous protègent-ils ? Comment bien utiliser son masque visage ? Les réponses dans cet article !

Un masque respiratoire qu’est-ce que c’est ?

Un masque respiratoire aussi appelé « masque de protection » constitue une barrière physique entre les voies respiratoires d’un individu et l’extérieur.

En effet, placé sur la bouche et le nez, ce dernier va permettre d’éviter la projection de sécrétions des voies aériennes supérieures ou de salive qui peuvent contenir des bactéries et/ou virus lorsque la personne qui porte le masque de protection expire.

D’ailleurs, généralement ces masques sont portés par les chirurgiens au bloc opératoire afin d’éviter la contamination des plaies chirurgicales par les bactéries provenant de la bouche des chirurgiens.

Certains masques permettent également de protéger son porteur en l’évitant d’inhaler des particules d’air contaminées.

Quels sont les différents masques de protection qui existent ?

Depuis le début de l’épidémie il n’y a pas un jour où l’on n’entend pas parler de masques de protection.
Cependant plusieurs types de masques existent et ne confèrent pas tous le même degré de protection :

  • Le masque FFP2 : il est composé d’un masque et d’un dispositif de filtration. Il va permettre de protéger le porteur contre les risques d’inhalation d’agents infectieux en arrêtant au moins 94% des aérosols. C’est LE masque de protection par excellence !
    masque visage ffp2 exploruns
  • Le masque chirurgical : lui, fait partie des masques « anti projection ». C’est-à-dire qu’il évite la propagation de gouttelettes et particules contaminées pour la personne qui porte le masque.
    masque chirurgical exploruns
  • Le masque « grand public » : c’est le masque qui n’est pas considéré comme « médical ». C’est-à-dire que ce n’est ni un masque FFP2, ni un masque chirurgical.
    Face à la pénurie de masques de protection, nous avons pu voir ces dernières semaines l’effervescence de ce type de masques. En effet, des centaines de tuto sur le net ont vus le jour afin de pouvoir le fabriquer soi-même. Ils sont généralement fabriqués en tissus ou papier, mais d’autres matériaux peuvent être utilisés tels que le cuir on encore le liège ! Bien que la protection conférée par ces masques est moindre que celle des masques médicaux, ils constituent tout de même des barrières de protection non négligeables.
    D’ailleurs, un modèle de masque artisanal a été homologué par le CHU de Grenoble. Et L’Association Française de Normalisation (AFNOR) a publié un document de référence dans lequel on trouve les exigences à satisfaire afin de fabriquer un masque efficace.

Face à la pénurie de masques, les masques dits « médicaux » sont uniquement réservés au personnel soignant car ce sont eux qui confèrent une meilleure protection.
Mais pas de panique, votre masque visage grand public vous protègera quand même !
Découvrez notre masque en liège et notre masque en cuir qui rentrent dans cette catégorie.

Les masques de protections sont-ils vraiment utiles dans la lutte du Coronavirus ?

Jusqu’à il y a peu de temps, nous n’avions aucune preuve de l’efficacité des masques respiratoires concernant le Coronavirus.

Heureusement, une équipe de chercheurs à Hong Kong s’était intéressée au problème quelques temps avant le début de l’épidémie. Ils ont pu montrer que les masques chirurgicaux permettaient de diminuer la présence d’aérosols et de gouttelettes contaminées dans l’environnement. (Respiratory virus sheddinq in exhale breath and efficacy of face masks, Nancy et al., 2020).

Ainsi, porté par une personne atteinte du Coronavirus, le masque visage permet de prévenir la contamination de son entourage.

Mais alors pourquoi en porter un si on n’est pas malade ?
De nombreuses personnes sont ce qu’on appelle des « porteurs sains », c’est-à-dire qu’ils ont contracté le virus sans le savoir car ils n’expriment aucun symptômes. Cependant, ces personnes sont capables de contaminer d’autres personnes ! D’où l’utilité du masque respiratoire pour lutter contre le Coronavirus !

Comment bien utiliser mon masque respiratoire ?

« C’est bon j’ai acheté mon masque de protection, je ne crains plus rien ! »

NON ! Il est très important d’apprendre à s’en servir.

En effet, un masque entre les mains d’une personne qui ne sait pas l’utiliser ne sert à rien et peut avoir tout l’effet inverse de celui recherché…

Comment faire alors ? Pas de panique, des règles ont été dictées par l’OMS et avec un peu d’entrainement et de concentration, tout le monde est capable de bien se servir de son masque en un rien de temps.

Voici quelques conseils :

  • Avant de mettre un masque il est indispensable de se laver les mains avec une solution hydro alcoolique ou avec de l’eau et du savon;
  • Le masque doit recouvrir la bouche ET le nez et être ajusté au mieux sur le visage;
  • Lorsqu’on porte un masque, il faut impérativement éviter de le toucher, si on le touche, il convient de se laver les mains à l’aide d’une solution hydro alcoolique ou à l’eau et au savon;
  • Retirer le masque par derrière et surtout pas par l’avant !
  • Le laver s’il est réutilisable ou le jeter sinon et se laver les mains immédiatement à l’aide d’une solution hydro alcoolique ou à l’eau et au savon.

Lisez notre guide d’entretien et d’utilisation !

Quelles sont les règles à respecter pour être bien protégé à l’aide d’un masque respiratoire ?

Outre la manipulation du masque de protection qui est un point essentiel de son utilisation, plusieurs autres règles doivent être respectées si vous voulez être protégés au maximum.

Tout d’abord, il faut penser à nettoyer son masque visage.

En effet, l’efficacité d’un masque de protection décroit au cours du temps. Ainsi si on garde un même masque sur le visage toute la journée, à la fin nous ne sommes plus du tout protégés !

Il est alors recommandé de changer au minium trois fois par jour de masque ou dès que ce dernier est humide. Dans le cas d’un masque en cuir ou en liège il convient de changer la recharge en tissus.

Il faut ensuite le nettoyer de manière rigoureuse : pour les masques en tissus ou en liège il est nécessaire de le passer au mininum 30min à la machine à laver à 60° avec un produit nettoyant classique.

Pour un masque en cuir, le cuir et les lainières d’attache doivent être nettoyées à l’aide d’une solution hydro alcoolique.

Enfin, le masque doit être parfaitement sec avant utilisation et de préférence stocké dans un endroit isolé, où personne ne peut tousser ou éternuer dessus.

En conclusion, le port du masque respiratoire par l’ensemble de la population semble être un élément clé dans la lutte contre le coronavirus… À condition que ce dernier soit bien utilisé et toujours associé aux gestes barrières préconisés par le Ministère de la santé.

0